Télécharger
Bulletin N°26 Mars-.pdf
Document Adobe Acrobat 223.4 KB
Télécharger
Bulletin N°25-.pdf
Document Adobe Acrobat 683.1 KB
Télécharger
Bulletin N°24-2.pdf
Document Adobe Acrobat 592.9 KB

CIAS-OIS GRAND-FIGEAC

NOEL DES ENFANTS - MERCREDI 02 DÉCEMBRE 2015 à partir de 14h

 A partir de 14h, plusieurs activités et animations gratuites seront proposées (aucune inscription préalable n’est requise) :

Salle Balène : atelier maquillage (0-6 ans), jeux et lecture, BD, Mangas (1-6 ans), vannerie et fabrication d’objets de Noël (4-10 ans)

Place de la raison : patinoire (4-12 ans) et atelier cirque (6-12 ans)

A 16h, pause musicale avec les T’ChicaBOOm, salle Balène.

En fin d’après-midi, un goûter individuel sera remis aux enfants par les agents du CIAS et de l’OIS et le Père Noël en personne !

 A noter : durant les animations, les enfants restent sous la responsabilité de l’adulte qui les accompagne.

 Renseignements auprès du service Petite Enfance du CIAS au 05 65 50 05 01.

Télécharger
affiche noel 2015_5.pdf
Document Adobe Acrobat 758.5 KB

MARDI 17 NOVEMBRE 2015 à 20H30

SOIREE CAFE PARENT - ENTREE GRATUITE

Thème : Conduites à risques et usages excessifs

Espace Jeunes 46100 FIGEAC


POURQUOI LES BEBES JOUENT ?


Conférence/débat animée par Laurence Rameau

Mercredi 28 octobre à 20h30 salle Balène.



Directrice de rédaction du groupe presse TPMA, pôle petite enfance. Formatrice/consultante/conférencière spécialisée dans l’accueil des jeunes enfants.


Le jeu dans le développement des petits

Nous savons que le jeu est la marque de l’enfance et que ce jeu ne répond à aucun objectif, programme ou dessein d’adultes. Demander à l’enfant de suivre des activités d’apprentissage en utilisant le ludique pour l’appâter est un contresens qui s’avère également contre productif. Le jeu du petit est libre et gratuit, il est plaisir avant tout. Il n’est pourtant pas inutile car il est la manifestation visible de l’imagination et de l’apprentissage du jeune enfant. Il doit rester  « le signe le plus évident de la paradoxale et précieuse inutilité de l’immaturité[1] ». 

Une éducation pour les tout-petits reste donc à actualiser, intégrant les connaissances scientifiques sur les manières dont les bébés sont capables d’organiser leurs pensées et de trouver les moyens d’apprendre et de comprendre leur environnement.

S’il est vrai que leur cerveau est si différent de celui des adultes, doté de qualités spécifiques, d’une plasticité hors pair, alors il faut admettre que les jeunes enfants sont différents et connaissent d’autres manières de comprendre ce qui les entoure. Il nous faut envisager que leur imagination plus libre, moins inhibée, les entraîne dans des lieux qui nous resteront à jamais inaccessibles. Il nous faut admettre que ce qui nous semble insensé n’est en réalité qu’un autre chemin d’exploration possible pour eux. Là où ils voyagent comme des papillons[2] sans cesse en mouvement, nous ne pouvons, chenilles adultes travailleuses, plus nous rendre. Sorte de métamorphose inversée et dans laquelle la petite enfance pourrait être un temps de liberté des apprentissages.

Mais parce qu’il nous est possible aujourd’hui de mesurer la richesse de ce temps de la petite enfance, tâchons de ne pas passer à côté d’un tel cadeau. Car nous sommes les adultes qui, en prenant soin des jeunes enfants, créons les conditions favorables à leurs apprentissages et leur en fournissons le moteur principal, mais non suffisant : notre affection. Autrement dit, comment mettre en œuvre et solidariser ces deux exigences antagonistes que sont l’exploration et la sécurisation du jeune enfant dans ce monde[3] ? Car les deux sont nécessaires à ses apprentissages, comme à sa vie.

Les parents et les professionnels d’accueil des jeunes enfants sont au cœur de cette problématique, de cet antagonisme. Ils participent à l’éducation des plus petits et leur responsabilité est grande.  Il s’avère maintenant qu’assurer aux enfants une éducation de qualité est un investissement économique pour l’avenir et que cela suppose des actions éducatives adaptées dès le séjour de l’enfant chez l’assistant maternel ou à la crèche[4]. On peut imaginer, de manière assez optimiste, que cet intérêt s’appuie sur les réflexions de chacun quant à la place laissée à ceux qui feront la société de demain. Car c’est bien grâce à ce qu’ils auront mis en jeu dans leur petite enfance que les enfants d’aujourd’hui inventeront le monde de demain. C’est en pensant à cela qu’il nous faut savoir inventer des univers ludiques dans lesquels le jeu des petits sera préservé, dans lesquels ils pourront construire leurs apprentissages en expérimentant et en explorant selon leurs propres fins et non les nôtres. Car s’il nous est difficile de penser comme des jeunes enfants, nous pouvons tout de même créer les conditions du jeu, produire la mise en scène, pour permettre le jeu des acteurs, ces jeunes enfants, et les accompagner dans des contrées qui ne sont plus les nôtres, que nous avons oublié, mais dont nous connaissons l’importance.

[1] Alison Gopnik, Le bébé philosophe, Editions Les essais du Pommier, mars 2010,  p 22.

[1]Ibid, p17 et 19.

[1] Boris Cyrulnik, De chair et d’âme, Editions Odile Jacob, octobre 2006, p75.

[1] Jacques Attali, Une ambition pour 10 ans, Commission pour la libération de la croissance française, La documentation Française,XO, 2010.

 

 Conférence financée par le CIAS Grand-Figeac

Merci de diffuser largement dans vos réseaux.

 

 

 



[1] Alison Gopnik, Le bébé philosophe, Editions Les essais du Pommier, mars 2010,  p 22.

[2]Ibid, p17 et 19.

[3] Boris Cyrulnik, De chair et d’âme, Editions Odile Jacob, octobre 2006, p75.

[4] Jacques Attali, Une ambition pour 10 ans, Commission pour la libération de la croissance française, La documentation Française,XO, 2010.

MARDI 20 OCTOBRE 2015 DE 20H à 22H

SOIREE JEUX EN FAMILLE à partir de 3 ans

Entrée gratuite

AU Point Accueil Familles - Au deuxième étage

Centre Social de Prévention

Place Vival 46100 FIGEAC

 

Moment de partage en famille autour du jeu

 La ludothèque (Fédération Partir)  vous fera découvrir ses jeux. divers et variés pour petits et grands ...



Télécharger
Affiches Soirée Jeux de société 20-10-1
Document Adobe Acrobat 123.4 KB
Télécharger
Presse café parentalité 22-09.pdf
Document Adobe Acrobat 29.9 KB

MARDI 22 SEPTEMBRE 2015 à 20H30

SOIREE CAFE PARENT - Entrée gratuite

Thème : Séparation & Recomposition familiale

Au CIAS - centre social de prévention, 8 place Vival 46100 FIGEAC


JEUDI 18 JUIN 2015 à 21h

SOIREE CINE DEBAT 

Au Centre culturel Charles Boyer à Figeac

ENTREE GRATUITE

Débat : 

"L'adolescence, une période de transition (parfois pleine de rebondissements...) qui permet au jeune de redéfinir ses relations avec ses pairs, sa famille et la société".


 Le mardi 14 avril 2015

SOIREE JEUX EN FAMILLES

          AU PAF PLACE VIVAL FIGEAC

   A partir de 20h jusqu’à 22h

 

           ENTREE GRATUITE

 

AU Point Accueil Familles - Au deuxième étage

Centre Social de Prévention

Place Vival 46100 FIGEAC

 

Moment de partage en famille autour du jeu

 La ludothèque (Fédération Partir)  vous fera découvrir ses jeux. divers et variés pour petits et grands ...